OVH Summit: Le leader européen du Cloud dévoile sa stratégie centrée Cloud

OVH tenait à Paris son 5ème summit qui pour l’occasion a déménagé Porte de la Villette puisque nous étions plus de 2000 personnes à assister à cette conférence.

Octave Klaba le fondateur de l’entreprise rappelle qu’ OVH a été fondée en 1999 et qu’elle n’a cessé de grandir pour fêter aujourd’hui ses 18 ans. Aujourd’hui OVH est le premier leader européen du Cloud et se positionne  avec les plus grands acteurs comme Amazon, Google ou Azure sur le marché mondial.

Octave Klaba insiste: il n’est plus l’hébergeur de sites web roubaisien que nous avons connu  mais véritablement un acteur du cloud public et privé.

La vision OVH est de devenir un Global hyperscaler dans le domaine du Cloud.

Challenge à sa portée pour une entreprise qui compte aujourd’hui 270 000 serveurs et une bande passante privée de 12 Tbps.

De futurs challenges nous attendent on parle de 2,5 Exabytes de données produits par jour et 90% du volume de données mondial a été généré durant ces 2 dernières années.

C’est donc tout naturellement qu’il souhaite nous accompagner dans ces challenges, Avant de détailler son offre OVH fait savoir qu’il va passer de 1000 employés à 2000, investir 1,5 milliards d’euros entre 2016 et 2020 et une ouverture de Datacenter tous les 4 mois. Les datacenters passeront donc de 27 à 50 d’ici 2020

Si OVH s’intéresse majoritairement au cloud public,  les datacenter privés ne sont pas en reste puisqu’ OVH se propose d’intégrer directement son offre cloud dans le data center du client en mode privé.

Depuis  depuis quelques temps avec cette nouvelle stratégie certains clients se sentent un peu perdus.  

OVH se recentre autour de 3 marques :

OVH Cloud : C’est le service qui va accompagner les entreprises dans leur développement et dans la construction de leur infrastructure informatique. C’est donc dans cette branche que l’on va retrouver l’ensemble des offres IaaS, PaaS et plateformes haute-performances.

Cette marque représente aujourd’hui 50 % du chiffre d’affaire de l’entreprise et c’est un véritable moteur avec une croissance proche des 50 % par an

OVH Spirit: C’est l’offre qui va couvrir la partie privée du cloud à savoir la mise à disposition d’infrastructures dédiées pour les clients et grandes entreprises qui souhaiteraient notamment s’assurer de l’étanchéité de leurs données mais également répondre à certaines contraintes ou normes locales.

OVH Cloud et OVH spirit représente aujourd’hui 75 % du chiffre d’affaires.

OVH Market: Cette marque regroupe les activités plus traditionnelles de OVH comme l’hébergement de sites web la téléphonie ou encore la fourniture d’accès à internet.  Un article de la semaine dernière faisait part d’une rumeur selon laquelle OVH souhaiter discuter avec un MVNO dans le but d’attaquer le marché de la téléphonie mobile.

Une stratégie Cloud que Cloud à l’international y compris sur le marché Américain hyper mature (56% du CA Cloud mondial). On ne peut pas ignorer aujourd’hui un business qui pèse $40 milliards en 2017 et qui se situera autour de $400milliards  dans 8 ans.

Si certains clients doutent encore de la facilité à adopter le cloud OVH, la suite de la keynote réserve encore bien des surprises:

OVH a conclu un partenariat de longue date avec VMware et aujourd’hui capable de migrer à chaud des applications d’un environnement VMware vers le Cloud OVH sans coupure de service, zero downtime. L’offre se base sur le portail appelé HCX.

Le CTO VMware présent à la conférence fait quelques annonces notamment le support de vSAN en full flash NVMe. Le reste de son discours est  axé sur les possibilités actuelles de la plateforme et de l’environnement VMware.

OVH mène une opération déminage sur le terrain de la sécurité en illustrant avec des nombreux exemples que le Cloud est plus sécurisé que la grande majorité des Datacenters privés.

Courant 2018, l’ensemble des Datacenters OVH seront certifiés PCI-DSS, ISO-27001 et HDS (hébergement de données de santé). C’est majoritairement l’offre Cloud public qui sera couverte puisque la partie privée était déjà bien avancée.

OVH et la GDPR ? Pas de panique l’offre est orientée Europe first avec une option américaine mais totalement étanche. On pourra donc se mettre dans un contexte GDPR ou Partriot Act.

OVH à l’initiative de la Cloud foundation:

Faire du Cloud public c’est bien, mais de nombreux acteurs sont déjà sur le segment. Si il est assez simple de faire du multi-cloud lorsque l’on fait du IaaS, cela devient plus compliqué quand on tire toute la quintessence du cloud avec l’utilisation des micro-services. Une formidable ressource pour la création de business mais trop souvent les entreprises sont liées au cloud provider. On nous parle souvent du  vendor lock-in.

OVH veut mettre fin à ce modèle en proposant un Cloud nativement ouvert au travers une association appelée Cloud Foundation.

L’objectif est de référencer les standards technologiques (et développer les standards manquants), être un acteur public autour des réglementations, et certifier les fournisseurs conformes aux principes de l’Open Cloud.

OVH définit 4 axes:

La réversibilité: des données, car elles appartiennent aux clients et il doit en disposer librement afin de changer de fournisseur quand il le souhaite.

L’interopérabilité: pour rendre les données compatibles avec un maximum de solutions proposées sur le marché.

La protection des données: pour offrir des solutions qui intègre nativement les contraintes légale (GDPR, Patriot Act…)

La propriété intellectuelle: certaines entreprise bâtissent des modèles complexes qui ne peuvent être portés sur d’autres infrastructures. L’exemple donné est celui du machine learning où lors du changement de Cloud, l’apprentissage est perdu.

Si certains acteurs ont déjà rejoint l’initiative (Netapp, Intel…), la fondation se laisse 3 mois pour créer sa structure de gouvernance et lancer un plan d’actions pour 2018.

Une belle perspective d’avenir pour un acteur européen qui deviendra peut-être le 5ème des GAFA comme le suggérait Xavier Niel il y a quelques jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *